Pattaya: au cœur de la cible

Pattaya est surtout célèbre comme étant, en Asie, la cour de récréation internationale pour petits et grands. Mais elle compte aussi bon nombre de résidents étrangers qui œuvrent dans des organisations philanthropiques. Une réalité malheureusement moins médiatisée que les bars Agogo.

 

Pour ce qui est des associations caritatives, Pattaya n'est pas en reste avec, entre autres, ses six Rotary Clubs (dont un francophone), ses deux Lions clubs, son Pattaya International Ladies Club, ses Concentrations de Motards (Jesters Care4Kids, les bouffons qui collectent de l'argent pour les enfants démunis) ou encore son Pattaya Gay Festival qui aide les malades du sida, sans parler des différentes institutions fondées par le regretté Père Brennan qui hébergent, nourrissent, habillent et éduquent plus de 600 enfants, adolescents et jeunes adultes.

L'une d'elles, la "Redemptorist Vocational School for the Disabled", a pris l'initiative, en juillet 2007, de contacter le "Pattaya Archery Club" pour initier certains handicapés moteur à la toxophilie (techniques du tir à l'arc), en vue de participer aux jeux handisports nationaux de Thaïlande.

          Activité plus mentale que physique, le tir à l'arc est tout à fait recommandé aux handicapés ayant un problème aux membres inférieurs car ils peuvent se mesurer sur un pied d'égalité (sic) aux archers ingambes. C'est même l'une des rares disciplines qui le permettent. Voilà pourquoi le Club des Archers de Pattaya s'est empressé de souscrire à la demande et un programme d'entraînement fut rapidement mis en place pour former une première équipe de 25 novices.


          Selon Khun Malai, une des responsables de l'école des vocations, les étudiants-archers suivent des cours d'électronique, d'informatique, d'infographie, et viennent de différentes provinces: Buriram, Prachuap Khirikhan, Udon Thani, Phechabun, Rachaburi…


          Au début, les cours furent donnés sur le terrain de l'Ecole des Rédemptoristes et les élèves se sont d'emblée montrés extrêmement motivés et aptes à progresser.


Mais désormais, l'entraînement a lieu sur le site même du Club, dirigé par un Britannique, Eric Hearn, qui a derrière lui 15 ans d'expérience et des centaines de participations à des tournois.


Il accueille avec bienveillance ces jeunes gens (18-28 ans) qui, pour la plupart, «se sont retrouvés infirmes suite à un banal –et souvent stupide- accident de moto», dit-il en hochant la tête.

Gilbert Pélissier (ici à gauche), français, membre assidu et l'un des meilleurs archers du Club, partage sans réserve son amour de l'art avec les néophytes: «Le tir à l'arc développe la maîtrise de soi, la résistance au stress, la concentration, la régularité associée à la précision, la recherche de la performance, la volonté, l'équilibre physique et mental et bien sûr, la rigueur, ne serait-ce que pour la préparation du matériel qui doit toujours être réglé et entretenu».


En Thaïlande, pendant les tournois, puisque tout se passe en plein air, il faut également une capacité d'adaptation à l'environnement et aux intempéries: la chaleur, la pluie... En outre, il faut aussi avoir l'esprit d'équipe car bien que le tir à l'arc soit un sport individuel par excellence, les compétitions collectives sont de plus en plus répandues et une bonne dynamique de groupe permet d'obtenir des résultats plus performants.


Et le palmarès de nos archers «à mobilité réduite» est impressionnant: à Nakhon Si Thammarat du 20 au 24 octobre 2008, les douze sélectionnés ont décroché 9 médailles d'or, 8 médailles d'argent, 8 de bronze. Idem à Phitsanulok (du 18 et 19 janvier 2009): 9 médailles d'or, 8 médailles d'argent, 8 de bronze.


 

Tout cela en dépit du fait que, contrairement aux autres équipes en lice, les archers de l'Ecole des vocations n'ont pratiquement aucune expérience de la compétition et leur «armement» n'est pas du tout «haut de gamme», au contraire, il est plutôt basique.


 

Mais encore une fois, tout se passe dans la tête, car comme dit Kao (27 ans, de Rachaburi, sur son fauteuil roulant et avec un sourire épanoui: «Suivre le trajet de la flèche, l'entendre fendre l'air, saisir le moment de son impact, c'est vivre pleinement».

Raymond Vergé

 

La prochaine compétition aura lieu à Trang (700 km au sud de Bangkok) du 24 au 28 octobre 2009.

 

Pour plus de renseignements:

www.pattaya-archery-club.com  (anglais)

www.rvsd.ac.th  (thaï)

www.thaichildrenstrust.org.uk/projects/Handicapped (anglais)


COMPLÉMENT PHOTOS




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


AGENDA

Festival végétarien de Pattaya du 18 au 26 octobre 2009

Comme tous les ans, c'est une période de purification, surtout observée par les Thaïlandais d'origine chinoise (à l'instar de Phuket, notamment). Cela consiste à faire «maigre» (pas de viande et de poisson) pendant 9 jours de pénitence, voire à s'infliger des mortifications (joues percée par des tiges en bambou, crochets plantés dans l'épiderme…), mais ce genre d'ascèse n'est pas dans l'esprit du bouddhisme qui prône le juste milieu. Plusieurs milliers de participants (hommes et femmes) s'habillent de blanc pour prendre part à des processions accompagnant des statues de divinités chinoise (entre autres: Kiew Uang Huk Jo et Kuan-yin), commençant vers 11 heures au début de Pattaya-Naklua Road et se terminant au Sawang Boribun Dhamma Sathan, près du marché de Naklua.

 

Renseignements: TAT Pattaya office

Tél. : 038 427 667 / 038 428 750

 




07/11/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres