Phuket: Le grand Bouddha s’éveille

GAVROCHE Nº150 Mars 2007

LE VILLAGE | Phuket

Le grand Bouddha s’éveille

Le projet de construction d'une statue du Bouddha, initialement prévu à Kata, a été relocalisé sur un nouveau site. Elle sera la plus grande au monde en position assise. Gigantesque!

Les travaux avaient débuté à Kata Beach, mais se sont transportés depuis entre Chalong et Karon, sur la colline de Nagga Kerd. La raison de ce changement était la taille immense de l'ensemble. II n'en reste pas moins qu'une fois achevé et recouvert de marbre blanc, ce colosse en béton armé de 30 millions de bahts mesurera 45 mètres de haut et 25 mètres de large! Il deviendra le plus grand Bouddha du monde dans sa posture.

La base de la statue est ornée de 40 pétales de lotus et abritera une bibliothèque spécialisée sur la littérature bouddhique. Suporn Vanichkul, président du Comité du projet Mingmongkol Faith 45, qui a réuni les fonds nécessaires à la réalisation de l'ouvrage, a déclaré que les travaux devraient être intégralement terminés pour les 80 ans de Sa Majesté le Roi, le 5 décembre 2007, afin de lui dédier ce Bouddha nommé Phra Puttamingmongkol Akenakkiri.

Sur un terrain de 49 raï, des arbres ont été plantés pour prévenir de l'érosion et le projet a enfin reçu l'agrément du Département des Forets, qui travaille conjointement avec le comité pour promouvoir le site. Orienté vers l'Est, le Bouddha est en position assise, les deux jambes croisées, sa main droite reposant sur son genou avec les quatre doigts pointant le sol alors que la main gauche repose paume en l'air. Cette posture l'une des plus courantes du Bouddha assis, correspond a la maîtrise de Mara et symbolise l'instant où Siddhârta a reçu l'illumination et devint Bouddha.

Le site surplombe quasiment toute l'île. De Patong à Rawai et de Chalong à Phuket-ville, tous les regards convergent vers ce Bouddha géant et il est impossible de ne pas le voir. Le gigantisme de cette statue est à la hauteur des tentations du 21ème siècle. Une confrontation entre deux mondes, celui des tentations les plus diverses en contre bas et celui de la méditation, de la sérénité, de la maîtrise de soi sur la colline de Nagga Kerd.

Ce nouveau point de repère sur l'île sera un véritable lieu de repos prêt à accueillir insulaires et touristes, avec une vue unique sur 360 degrés.

Une autre statue de Bouddha dans la même posture, de 12 mètres de haut celui-ci, et réalisé avec 22 tonnes de laiton, fût édifié et achevé simultanément. La princesse Ubol Ratana Rajakanya lui a rendu hommage, il y a tout juste un an, en assistant à une cérémonie de prières.

[Texte: Caroline Laleta-Ballini - Photos: Raymond Vergé]

Pour contempler les deux statues, partir du rond-point de Chalong et prendre Chaofa Ouest. A 1,5 km, prendre le soi Yodsane à gauche, signalé par divers drapeaux. Poursuivre la jolie route (qui sera bétonnée pour l'inauguration) qui traverse une forêt d'hévéas puis grimper sur la colline sur plus de 6 kilomètres. Vous pouvez également consulter le site Internet en thaï et en anglais agrémenté de nombreuses photos sur la construction du site: (http://www.mingmongkolphuket.com/index-en.php).

 


 

Jean Boulbet: un Géant nous a quittés


Né en 1926 dans l'Aude, près de Lavelanet (Ariège), Jean Boulbet était ethnologue, botaniste et géographe.


Pour ceux qui ont eu la chance de cheminer quelques années à ses côtés, un vide immense nous entoure désormais.

 

Membre de l'Ecole Française d'Extrême-Orient (EFEO), diplômé de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris, ancien expert auprès de l'Unesco et ancien consul de France honoraire à Phuket où il est mort, il a arpenté pendant plus de 40 ans les forêts du Vietnam, du Cambodge et de Thaïlande, avec de longues incursions dans les sous-bois de Bornéo, Sumatra et Sulawesi. Il ira jusqu’en Amazonie (Brésil, Guyane) et en Afrique (Cameroun) pour étudier et découvrir trésors botaniques, habitants humains et animaux de ces forêts.

 

La Thaïlande lui fera découvrir des peintures rupestres, le Vietnam des lithopones préhistoriques et le Cambodge des temples et autres sites oubliés. Ce fin observateur et grand explorateur nous laisse orphelins mais riches de cet incroyable héritage.

 

Amoureux de la vie qu'il aura croquée par les deux bouts, Jean Boulbet nous aura offert quelques moments de grâce dans une atmosphère de tranche amitié. Ecoutons "Les Copains d'abord" de Georges Brassens et trinquons à la mémoire de ce grand bonhomme disparu... Salut à toi, Jean!

 



04/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres