Koh Samet: l’île dans le vent

            Située à 40 mn au large du port de Ban Phé, qui se trouve à 15 km après Rayong et donc à une heure et quart de route de Pattaya, ce havre de paix peut constituer une alternative à l'agitation tonitruante des bars à bière. Que ce soit pour une journée ou plusieurs semaines, c'est une véritable thérapie, un déstressement total. Satisfaction garantie.

[crédit photo: Renaud Van Buylaere]


A Ban Phé, l'embarquement s'opère en douceur sur un bateau spacieux. Tout le monde est détendu, souriant, on quitte la terre pour une autre planète. La mer est d'huile, la traversée se vit comme un songe lumineux, avec la caresse du vent et le ronron du moteur.

 

Après avoir longé la côte Est de l'île, on accoste directement sur la plage (Vong Duern, en l'occurrence) via une péniche de débarquement simple mais fonctionnelle.


L'installation dans les bungalows se déroule dans la bonne humeur, chacun est plus ou moins hypnotisé par la musique des vagues et la sérénité environnante. La première impression en arrivant, c'est le calme absolu. Il n'y a pas de voitures (on découvre plus tard qu'il y a plus loin quelques taxis collectifs).


 

Les rencontres se font spontanément, on se salue d'un sourire et la conversation s'engage très vite. Robert Langer, par exemple, est un Néerlandais basé sur cette même plage depuis onze ans. Il tient le Bay Watch, un de ces bars-restaurants directement ouverts sur la mer et le dos à la forêt de cocotiers.

 

En 1996, alors qu'il était en route pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande, il fait une escale de quelques jours à Bangkok où on lui parle de ce lieu béni. Un ami l'y emmène et il tombe immédiatement sous le charme: c'est l'idée même qu'il se faisait du paradis terrestre.


 

Lorsqu'il décide de s'y installer, il n'y avait de l'électricité que 6 à 7 heures par jour, produite par des générateurs. Mais en 2002, l'île a été enfin raccordée au continent par un câble sous-marin et ce fut bien sûr un tournant pour son développement: la télévision, la climatisation, les réfrigérateurs, le téléphone, l'Internet… Avant il fallait improviser, s'adapter, bricoler. Depuis, tout est beaucoup plus facile.

 

Pourtant, il trouve que, fondamentalement, ça n'a pas changé grand-chose au décor ni transformé les mentalités: c'est toujours un très bel endroit, paisible, sans délinquance et authentiquement thaïlandais. Pour lui, ce qui fait la spécificité de Vong Duern, c'est que tout se passe sur la plage, du petit déjeuner au dîner, on se baigne, on admire les fonds avec masque et tuba, on joue au volley, on bouquine, on se fait masser, on se régénère, on socialise…

Rappelons que le 1er octobre 1981, le Département Royal des Forêts du gouvernement thaïlandais a déclaré l'archipel de Koh Samet (comprenant neuf îlots satellites) comme Parc National Maritime et il est donc protégé en tant que tel. Ce qui veut dire par exemple qu'on ne peut y construire de bâtiments plus hauts qu'un palmier à maturité. Mais selon certains résidents témoignant sous le couvert de l'anonymat, à part encaisser l'argent des touristes (Étrangers: adultes 200 bahts/enfants 100 bahts, Thaïlandais: adultes 40 bahts/enfants 20 bahts), les agents du gouvernement ne feraient pas grand-chose pour préserver le site. Par contre, tous les commerçants sont tenus de nettoyer quotidiennement l'espace allant de leur établissement à la mer et de respecter une occupation au sol ne pouvant pas dépasser 100 mètres à l'intérieur des terres à partir de la plage.

 

Vu la taille de l'île (6 km du nord au sud), il est de l'intérêt de tous de se plier à la règle et le résultat est visible au premier coup d'œil: tout est propre est bien rangé.

 

Il y a une quinzaine d'autres belles plages à Koh Samet, quelques unes au Nord mais la plupart sur côte Est, chacune avec son atmosphère particulière, et partout l'eau et le sable sont délicieusement propres. Plus on va vers le Sud, plus c'est calme et tranquille, voire plus intime. Certains sites sont tellement réputés que des agences de mode viennent avec leurs mannequins y prendre des photos et tourner des films publicitaires.

 

 

La majeure partie de la côte Ouest est caractérisée par des falaises rocheuses qui la rendent inaccessible de la mer et impraticable de la terre, à part pour quelques pêcheurs à la ligne qui ont leurs coins secrets.

 

          La seule plage du côté Ouest est celle d'Ao Prao, relativement isolée d'ailleurs. Elle est occupée par trois grands resorts haut de gamme (à partir de 4 000 bahts la nuit).


          C'est de là qu'on a les meilleurs points de vue du coucher de soleil, mais la côte Est permet quant à elle d'admirer de magnifiques aurores, pour peu qu'on se lève à 5h30…


          Les soirées sont féeriques, entre le ciel étoilé, la brise marine et les lumières multicolores des restaurants au ras des vagues et proposant une grande variété de fruits de mer. Ne pas oublier toutefois l'huile de citronnelle contre les moustiques.


          Comme à Pattaya, la meilleure saison va de novembre à mars. Entre janvier et le début de la mousson (mai), la mer est plus retirée. Les abords de l'île ne sont pas très profonds. Pour mieux voir les coraux il faut s'éloigner de la côte.


          Il est d'ailleurs possible de louer un bateau pour faire tout le tour de l'île. Cela prend de une à deux heures suivant le modèle choisi. Des escales sont proposées pour plonger ou visiter une plage.


          Au passage, ne pas manquer le centre de recherche du Département de la pêcherie, avec notamment des requins et des tortues géantes: on y élève et étudie les différentes espèces dans des bassins «pleine mer» entourés de pontons d'où l'on peut observer les spécimens.


Koh Samet (s'écrivant aussi Ko Samed, entre autres variantes) est devenue très populaire chez les Thaïlandais et les «expats» de Bangkok. Il s'en suit une fréquentation régulière toute l'année. Mais il vaut mieux éviter les week-ends car ils sont plus «populeux» et donc dispendieux.


 

Le seul problème pour les résidents-exploitants, c'est le manque d'eau douce. Difficile à croire en voyant la végétation luxuriante mais Koh Samet subit un microclimat plutôt aride car les montagnes du littoral arrêtent les nuages. De plus, la partie méridionale de l'île est composée de roches. On a bien essayé de creuser des puits mais le sol est bien trop dur. Alors les bateaux qui amènent les touristes apportent de l'eau douce (10 000 litres chacun) tous les jours pour les toilettes et les douches (pompée dans la nappe phréatique, elle n'est pas potable). On voit de gros tuyaux bleus sur les plages, utilisés pour transvaser l'eau des bateaux qui est acheminée vers des réservoirs pour être ensuite redistribuée vers les bungalows.


C'est aussi pourquoi il y a beaucoup de camions citernes circulant sur l'île. L'eau est donc chère à Koh Samet. Robert paie 350 bahts pour 1500 litres, deux à trois fois par semaine. En moyenne 4000 bahts/mois. Il n'a pas de quoi stocker à la fois 10 000 litres qu'il achèterait quand même pour 3500 bahts. Ces tarifs élevés sont répercutés sur les prestations (nuitées…) et les produits (repas…) mais dans l'ensemble le rapport qualité-prix est très raisonnable pour la moyenne des services.


 

Nous avons recueilli le témoignage d'un autre amoureux de Koh Samet: Bernard Puech, un Français qui, fidèle depuis plus de 15 ans, a visité toutes les plages de l'île et marque aussi sa préférence pour Vong Duern d'où il rayonne pour explorer à pied les chemins de traverse, que ce soit le long de la piste centrale (l'épine dorsale) ou en suivant les sentiers du bord de mer (prévoir des chaussures de marche). Partant du principe que les plus belles choses sont gratuites, et moyennant un petit effort physique, il se régale en dévorant les paysages sublimes et en écoutant le silence des collines.

 

Ce qui ne l'empêche pas d'aller parfois, en passant par les rochers, boire un verre au Paradee, un resort 5 étoiles (idéal pour les couples en lune de miel, en tout cas sans enfants), à la pointe sud de l'île, accessible par «speedboat» exclusivement pour les clients fortunés: les bungalows vont grosso modo de 12 000 à 74 000 bahts la nuit, petit-déjeuner compris… Une plage vers le levant, l'autre vers le couchant. C'est le seul endroit d'où l'on peut admirer l'aube et le crépuscule sur les flots bleus, et les jours de pleine lune, on a le privilège de vivre cet instant magique où le soleil a rendez-vous avec l'astre de la nuit et tous deux sont suspendus à l'horizon dans un face à face aussi intense qu'éphémère. Parlant de son île favorite, Bernard dit souvent: «Allez-y, vous n'en reviendrez pas, ou du moins pas tout à fait le même».

Raymond Vergé (texte et photos)

Une agence de voyage spécialisée à Pattaya:

Samet Island Tour Co., Ltd.

19/42-44 Soi Yamato (13/1), 2nd Road,

20260 Pattaya

038-710-676/8

038-427-277/8

//www.malibu-samet.com
samet@loxinfo.co.th

Si vous avez les moyens:

//www.paradeeresort.com

SUPPLÉMENT PHOTOS

 

 

 

 

 

Plage de Sai Keo: statue de Phra Aphaimani, héros du roman
[basé à Koh Samet] de Sunthon Phu (1786-1855)
élevé en 1986 par l'UNESCO au rang de Grand Poète Classique

VOIR ARTICLE SPÉCIFIQUE: Sunthorn Phu, Le Shakespeare siamois








 

Infomercial de l'Office National du Tourisme de Thaïlande

//www.tourismethaifr.com/nouveautes.tpl#2524

Koh Samet, une île paradisiaque à taille humaine


          Koh Samet est une des îles les plus fascinantes, située dans la Province de Rayong, au sud-est de Bangkok, d'où il est facile de la rejoindre en trois heures de voiture ou en bateau. Sa beauté naturelle est préservée et épargnée par les constructions et les plans immobiliers abusifs car elle fait partie du Parc National de Khao Ya-Mu Kho Samet.

          Ce qui définit au mieux l'île de Koh Samet c'est son côté Robinson Crusoé, une île toute simple, sans centres commerciaux, ni cinémas, ni bars de nuit, où l'on peut dîner les pieds dans l'eau au bord d'une plage de sable blanc et une mer cristalline.

          Une île différente, qui doit son essor - encore limité - au groupe Samed Resorts, qui furent parmi les premiers établissements à offrir des bungalows et des structures d'accueil diversifiées, en particulier aux randonneurs et aux touristes thaïlandais.

          Samed Resorts proposent principalement des bungalows et des cottages au bord de la mer, toujours plus rares dans les destinations balnéaires où le développement immobilier est tel que les habitations individuelles ont été remplacé par de hauts bâtiments.

          Les cinq resorts du groupe offrent des chambres pour tous les goûts, du nid le plus retiré au bungalow conçu pour les familles, entourés d'une nature luxuriante.

          Le resort Paradee est stratégiquement placé sur la pointe méridionale de l'île, au calme de la baie de Ao Kiew, et propose des villas privées, la plupart avec piscine privée, à quelques mètres de la plage. Le cadre raffiné et le service attentionné est à la hauteur de toutes attentes. Le restaurant à ciel ouvert Plub Pa propose des plats internationaux aux saveurs orientales, avec buffets et grillades de viande ou de poisson, tandis que le Sunset Bar donne sur la petite baie du port et offre des couchers de soleil inoubliables.

          Sur la plage de Ao Phrao, sur la côte occidentale de l'île, se trouve deux hôtels de luxe appartenant au groupe, l'Ao Phrao Resort et le Vimarn Cottage avec ses bungalows en bois et verre, décorés de manière contemporaine, donnant tous sur la mer et entourés d'un magnifique jardin de fleurs et plantes tropicales.

          Plus sobre mais situé sur les plages les plus animées et populaires de l'île, on pourra découvrir deux autres hôtels du groupe, le Sai Kaew Resory avec le romantique restaurant italien La Luna dont les cottages font face à la mer et le Samed Club qui se dresse sur une petite plage non loin du port. Ce dernier, plus simple, permet de profiter d'un cadre exceptionnel et de passer des vacances à des prix raisonnables.

Site internet: www.samedresorts.com 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 


16/12/2008
29 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres