La chapelle d’Erawan (Bangkok)

Encore aujourd'hui, pour la plupart des Thaïlandais, la religion et les croyances continuent de régir les différents aspects de la vie quotidienne. Certaines pratiques peuvent passer pour de la superstition mais elles sont tellement intégrées dans le 'tissu social' qu'elles font simplement partie des traditions ancestrales.

A Bangkok, une des plus belles illustrations de 'religiosité' locale est la célèbre chapelle d'Erawan (San Phra Phrom pour les Thaïs) qui se trouve en plein quartier d'affaires, à l'un des angles du Grand Hyatt Erawan Hotel, au carrefour des avenues Ratchadamri et Ploenchit (si vous venez en BTS, descendez à Chitlom). Cet autel très 'particulier' a une histoire assez singulière.


Genèse et origine du phénomène: en 1953, le gouvernement thaïlandais en prévision d'une importante conférence internationale, a désigné une entreprise de travaux publics pour lancer la construction du tout premier hôtel de grande classe, apte à recevoir les honorables hôtes étrangers. Cette modeste bâtisse de quatre étages (qui sera démolie fin 87, puis remplacée par le palace actuel) avait été baptisée Erawan Hotel, en hommage au légendaire éléphant blanc, symbole de fertilité et d'abondance.

Mais en fait de bonne fortune, moins de deux ans après le début des travaux, la direction de la compagnie fut confrontée à toute une série d'incidents malheureux, dont notamment la mort accidentelle de manœuvres. De là à penser que le chantier était maudit, il n'y avait qu'un pas qui fut allègrement franchi en 1955 lorsque le bateau, qui transportait du marbre d'Italie destiné à l'hôtel, disparu corps et biens dans un naufrage. Les ouvriers refusèrent de continuer tant que rien ne serait tenté pour conjurer le mauvais sort.

On fit alors appel à un astrologue réputé, M. Luang Suwicharnpat, contre-amiral de son état. Après moult études des cartes du ciel et autres savantes observations, il s'aperçut qu'il y avait eu négligence caractérisée puisque la première pierre [de l'hôtel] n'avait pas été posée à un moment auspicieux (qui aurait dû être calculé d'après la position des étoiles). Mais cela pouvait encore se rectifier. D'après lui, il y avait un solution toute simple: il suffisait d'édifier une chapelle dédiée à Brahma, premier parmi les dieux de l'Inde éternelle, et l'un des plus bienveillants. Les Thaïs l'appellent Than Tao Maha-Phrom. On le reconnaît facilement car il a quatre visages autour de la tête. La recommandation fut promptement adoptée. Un plasticien du Département des Beaux-Arts, M. Jitr Pimkowit, se vit confier la réalisation d'une statue coulée en plâtre de Paris et dorée à l'or fin qui fut cérémonieusement installée sur son piédestal le 9 novembre 1956, une date dont l'anniversaire est encore fêté à ce jour. Les travaux de l'hôtel furent subséquemment poursuivis et menés à terme sans le moindre pépin. Il n'en fallut pas moins pour crier au miracle, et depuis la chapelle d'Erawan ne désemplit pas.

Elle est visitée par des gens de tous âges venus de tous les horizons et de toutes les couches de la société. Même les croyants qui passent devant sans s'y arrêter, fussent-ils à pied, en voiture ou en bus, saluent la statue par un 'wai' respectueux et se mettent ensuite les mains sur la tête afin de mieux recevoir la bénédiction. Outre des dons en espèces sonnantes et trébuchantes, les fidèles offrent à Brahma des spectacles de danse classique, des numéros d'acrobates, des fleurs, de l'encens, et aussi le plus souvent une statuette d'éléphant sculptée dans le bois. Il s'en donne tellement qu'une fois bénies par les prêtres d'Erawan, ces figurines sont ensuite offertes à d'autres temples. De la même façon, une grande partie de l'argent récolté dans les troncs de la chapelle est redistribuée à des hôpitaux (environ 300) dans tout le pays afin d'acheter des équipements médicaux.

La Fondation de la Chapelle d'Erawan a été naturellement créée avec l'argent des dons et une partie des offrandes versées aux danseuses, ainsi que des ventes des 'produits dérivés' comme les statuettes d'éléphants consacrés à Brahma. Le bureau se trouve d'ailleurs sur le parking de l'hôtel. Entre l'inauguration de la chapelle en 1956 et l'année 2002, on estime que plus de 550 millions de bahts ont été collectés.

Le nombre de visiteurs augmente avec les années. Les gens sont de plus en plus stressés par les contraintes de la vie moderne et viennent donc chercher un soutien spirituel. Le bouddhisme n'est pas une religion qui se préoccupe de l'existence de Dieu, ou des dieux, mais pourtant la croyance en des êtres surnaturels est présente dans les mentalités des peuples d'Asie. La chapelle d'Erawan fait partie de ces lieux magiques qui redonnent force et courage à ceux qui en ont besoin.

Raymond Vergé

Notes

Erawan: c'est le nom thaï donné à Airavat, l'éléphant tricéphale, né du barattage de l'océan de lait (mythe hindou des eaux originelles). Il symbolise les nuages. Contrairement à ce que beaucoup disent ou écrivent,  Erawan n'est pas le véhicule personnel de Brahma mais celui d'Indra, le dieu de la pluie et des orages.

Le sceau de la ville de Bangkok représente donc bien le dieu Indra monté sur Erawan, son éléphant blanc (parfois avec trois têtes), marchant sur les nuages. Dans sa main droite, Indra tient la foudre, son arme de prédilection contre la sécheresse. Cette allégorie trouve son origine dans un tableau peint par son Altesse le Prince Kromphraya Narisra-Nuwattiwong.

Phra Phrom (Brahma): il a quatre visages et huit mains. De l'arrière vers l'avant, les mains droites tiennent respectivement : le chakra (disque), un bâton, un pot et la quatrième repose sur sa poitrine. Les mains gauches tiennent respectivement : un sceptre, les textes sacrés, une conque et un rosaire. Le véhicule de Brahma est le cygne (Hamsa), connu pour sa discrimination entre le bien et le mal. Saraswati est sa compagne. C'est la déesse du savoir et de la musique.



03/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres