Le Coran passe bien à Pattaya

         Géographiquement et idéologiquement très éloignés des provinces séparatistes du Sud, les musulmans de Pattaya forment une communauté bien intégrée et respectée. Le 11 août dernier [2010] a marqué le début du mois sacré du ramadan. Auparavant, on est allé prendre la température...

           Il est 6h30 à la mosquée Toatillah (South Pattaya Road). Assis en tailleur sur le glacis de la vérandah, un cuisinier malaisien s'apprête à servir le premier repas de la journée. Quatre fidèles sortent de la salle de prière.


Ce sont des Pachtouns (aussi appelés Pathans), du Pakistan, quatre gaillards trapus, robustes, vivaces, déterminés, barbus comme il se doit, en hommage au Prophète, avec des pilosités bien drues, portant calot ou turban et des salwar-kameez (pyjamas et tuniques longues).


L'accueil est chaleureux, avec un sens inné de l'hospitalité. Des Thaïlandais et des Bangladais se joignent à notre petit groupe.

 

          L'invitation au partage se fait tout naturellement. De délicieuses lentilles et un succulent ragout de chèvre, accompagnés de naans (galettes de blé cuites au 'tandoor', un four à pain, cylindrique, en terre cuite), de bananes et de thé au lait sucré, à la cardamome. Un banquet matinal ou règne l'amitié virile.

          Les présentations se font en anglais mais on échange aussi quelques mots en ourdou (réminiscences des années baba-cool dans le nord de l'Inde). Dans la conversation, tout est ramené à Allah. Les phrases sont ponctuées de Souban-Allah (gloire à Dieu), Alhamdullillah (Dieu soit loué), Mash'Allah (Dieu soit remercié), et bien sûr Inch'Allah (si Dieu veut)...

 

          Muhammad Javaid Khan est un grand avocat au barreau de Saidu Sharif, chef-lieu du district de Swat, au nord du Pakistan (un ancien bastion des talibans). En montrant le mur qui sépare la mosquée du cimetière, il déclare: « C'est là notre vraie maison, car celle que nous avons ici est provisoire. Un bon vrai musulman rejoint le paradis d'Allah pour l'éternité». Le ton est donné…

 

          Les quatre missionnaires sont en tournée (Chine, Kazakhstan, Thaïlande, …), sur leurs propres deniers (d'après eux, la richesse n'est pas destinée à être amassée, mais à être utilisée, seul l'homme faible attache de l'importance à ses biens et s'en rend dépendant), laissant leurs familles pour prêcher la bonne parole. On appelle cela la «dawat», une invitation… à embrasser l'Islam. A la question « N'êtes-vous pas inquiets pour vos proches restés au Pakistan (dévasté par les inondations)?», la réponse est inévitablement: Inch'Allah!

 

          Après ces agapes ponctuées par moult accolades, on se rapproche de l'imam local pour un entretien en aparté. Hajji Moussa Toha, comme son titre l'indique, a fait quatre fois le pèlerinage à la Mecque (haj). C'est une figure connue et respectée, entre autres raisons parce qu'il a été membre du conseil municipal de Pattaya pendant quatre ans. Il exhale bienveillance et générosité, se prêtant patiemment aux questions du Farang.

 

          Selon lui, il y a une huitaine de mosquées à Pattaya (dont la principale, Darul Ibadah, sur Sukhumvit, jouxte l'église Saint Nikolaus) et environ vingt mille musulmans.

          Comme dans les autres pays d'Asie, ils portent le sarong à carreaux, parfois le keffieh (sur les épaules), la tunique longue, le calot, la barbichette ou le collier de barbe, pour se distinguer malgré une discrétion… affichée. La plupart sont des sunnites (i.e. qui se conforment à la «sunna» ou loi, règle traditionnelle».

 

[l'imam, plus jeune - assis, au centre - avec le maire de l'époque, Khun Pairat] 
(crédit photo: Pattaya Mail) 

          Les relations entre musulmans et bouddhistes à Pattaya sont excellentes. Pour preuve, ils célèbrent l'anniversaire du roi tous les ans avec des cadres de la municipalité et chantent l'hymne national thaïlandais.

 

          Dans sa mosquée, il y a une vingtaine de fidèles qui viennent tous les jours à chaque prière (au nombre de cinq, réparties entre la fin et le début de la nuit), mais le vendredi [jour saint de l'islam], on compte jusqu'à deux cents personnes, non seulement des Thaïlandais mais aussi des «mou-minn» (croyants) venant de tous les pays (Moyen-Orient, Malaisie, Indonésie, Singapour, Inde, Iran, Pakistan, Birmanie, Bangladesh, France, Angleterre…).

 

          Son frère tient le très réputé «Amir Halal Foods» restaurant attenant à la mosquée. Deux de ses fils sont étudiants à l'université de Johannesburg (Afrique du Sud) et son école coranique (Islam Toatillah School) accueille les élèves en fin d'après-midi, du lundi au vendredi. Il confirme que le devoir de tout musulman est d'expliquer et de présenter sa religion aux non-croyants (kafirs).

 

          Ce que répète Asif en souriant et s'asseyant aux pieds du maître. C'est un Anglo-pakistanais producteur de crevettes, rencontré maintes fois à la salle de fitness et qui se révèle être un prosélyte confirmé et intarissable. Il rappelle qu'en arabe, Coran veut dire « la lecture par excellence!».

 

          Cédric, un Français, de père italien et de mère bretonne, converti et devenu Siddiq, portant calot et sarong, regrette la présence de tous ces renégats venus jeter leur gourme dans le quartier arabe de Pattaya, fumant le narguilé aux côtés de Thaïlandaises plantureuses, même pendant le ramadan...

 

          L'entretien est interrompu de façon plutôt cocasse par les quatre Pakistanais qui se présentent avec des cadeaux: un chapelet de grains en bois odoriférant, un calot blanc-cassé brodé made in China, une mignonnette de parfum sans alcool, une brosse à dents en bois d'arbre made in Lahore, et une longue tunique blanche que l'on se doit d'enfiler avant de réciter la profession de foi (la-illa-illila muhammad al rasool, il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah et Mohamed est son prophète).

 

          Et voici notre «firanghi» (étranger) habillé pour l'hiver avec toute la panoplie. «Maintenant tu es Abdoul-Rahman et tu n'as plus qu'à te laisser pousser la barbe pour être un vrai musulman». Sûr, le temps d'écrire l'article…

Raymond Vergé

COMPLÉMENT PHOTOS 
************************ 
TOATILLAH MASJID 
[La seule mosquée entre Beach Road et Sukhumvit, 
les autres se trouvant sur Sukhumvit ou au-delà:
Soï Neun-Phlap-Wan et Siam Country Club Road]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les femmes ont leur lieu de prière [et leurs toilettes] séparé(s).  

************************ 
DARUL IBADAH MASJID (mosquée) 
[Sukhumvit, Pattaya klang]

 

La mosquée Darul Ibadah, sur Sukhumvit, jouxte l'église Saint Nikolaus

 Certification au registre nº34 de la ville de Pattaya, 
Bureau des relations avec l'Islam, sous patronage royal.

[Centre de développement des enfants - Mosquée Darul Ibadah]

 

[Vue de la cour de l'église Saint Nikolaus]

[Vue du clocher de l'église Saint Nikolaus]

 

Comme dans les autres pays d'Asie, ils portent le sarong à carreaux, le calot... pour se distinguer malgré une discrétion… affichée. La plupart sont des sunnites (i.e. qui se conforment à la «sunna» ou loi, règle traditionnelle».

 Un monsieur très sympa. Lui aussi "exhale bienveillance et générosité,
se prêtant patiemment aux questions du Farang."

 

[L'heure bleue]

 

[Vue - nocturne -de la cour de l'église Saint Nikolaus]
N'oubliez pas: chacun doit porter sa croix...

 Nocturne islamo-pattayen


[Calligraphie mahométanne] 

************************ 
 ANUARI-SUNNAH MASJID 
[Siam Country Club Road]

 

 

[Institut religieux Anuari-Sunnah] 

[Association pour le développement de l'Islam
Institut religieux Anuari-Sunnah]
************************ 
 DARULAUBAROR MASJID 
[Soï Neun-Phlap-Wan] 

  

 

 

 

Date d'obtention de la licence: année 2000 
Centre de formation à la religion et à l'éthique islamiques - Mosquée Darulaubaror 
Moo 5 - Tambon Nongpreue - Ampheu Banglamoung - Pattaya - Chonburi

[Sourires complices]

 Dattes séchées [et... branchées!]

************************ 
 HIDAYA TOUSESALIKEEN MASJID 
[SUKHUMVIT - NAKLUA]

************************ 
 NOO-RULE-YAKEEN MASJID 
[Soi Neun-Phlap-Wan] 

 

 [Nuruddin: la lumière de la foi]

 

 [Allah]

************************ 
 SHEIKH MUHAMAD ALI MASJID 
[Siam Country Club Road]

 

Les fils électriques font [malheureusement] partie du paysage 

 

 

 

 

 

************************

MASJID JAMIUL ISLAM 
Mosquée au nord de Pattaya, au bord de 
la nouvelle autoroute qui va à Bangkok. 
Accès par la Siam Country Club Road. 
************************ 
LUMINEUSES MUSULMANES DE PATTAYA

 

 Y'a bon les samosas !

 Dattes séchées, excellentes.

 Un sourire comme ça vous réconcilie avec l'humanité [toute entière]...

Quasiment du voile fluo: ça en jette, non?

Un ange de huit ans

 Un sourire comme ça...

Elles sont trop mignonnes 

 Même en Belphégor, elles sont sympa... 

  

************************ 
QUARTIER "MUSLIM" DE PATTAYA 

  

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 RESTAURANT ''HALAL''

VIAGRA, CIALIS ''HALAL'' 

 

 ****************************************  

 

 

DENTIFIRICE "HALAL"


voulant dire: Bureau du Comité central islamique de Thaïlande

 ***************************************

Photo prise le 19/10/10 au bord de la mer à Jomtien. 
Ce monsieur, qui n'est pas musulman, prépare et vend des 'rotis' 
(crèpes sucrées nature ou à la banane) sur une cuisinière roulante.
Humour commercial thaïlandais (on peut lire): 
Si vous ne goûtez pas mes 'rotis', j'en serai triste et si vous les 
mangez et ne les trouvez pas délicieux, je vous rembourse... 
A noter la certification 'Halal' accompagnée de l'étoile et du croissant de lune 
entourant le chiffre 786, représentation numérique de 
'Bismillah al rahman al rahim' (au nom de Dieu le Miséricordieux) 

 ***************************************
PHOTOS FOURNIES PAR ALAIN SCELLIER 
(produits manufacturés et vendus en Thaïlande)

 

Beurre à tartiner thaïlandais 
*************************************** 
AÉROPORT DE BANGKOK

 

 

*******************************

BOUM BURGER [TOULOUSE] 


NOTEZ L'ORTHOGRAPHE: BEURGER (BEUR-GER)... HUMOURSLIM! 
C'est à Clichy-sous-Bois, dans le 93! 

 

 

 

 *******************************

Banlieue de Bangkok: une mosquée vue du 'RER' (ligne aéroport-ville) 
******************************* 

L'entrée d'une mosquée à Marrakech: Interdit aux non Musulmans... 
******************************* 
HUMOUR NOIR (PARIGO-BANLIEUSARD)

DROIT DE TUER.jpg

Ri7taubira-Valls-racaille.jpg

 

IMPRIMANTE HALLAL...

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

les femmes modernes se protegent de l'islam !

 

 

 

 

 


 

 


Une femme voilée, une carte de France recouverte du drapeau algérien, des minarets en forme de missiles et un "non" franc à l'islamisme. Voici l'affiche placardée par le Front national (FN) dans toute la France, à quelques jours des élections régionales. Un message du parti d'extrême droite qui fait aussi polémique en Algérie.


L'affiche est largement inspirée de la campagne lancée par l'UDC, le parti d'extrême droite suisse qui souhaitait faire voter l'interdiction des minarets dans le pays. Le parti helvète menace d'ailleurs d'attaquer le FN en justice pour plagiat.

 

 

 


%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

C'est [sûrement] une droitière: si vous observez bien,

le sein gauche est un peu moins développé car moins
sollicité dans les activités quotidiennes...
Pour les gauchères, c'est évidemment le contraire! 

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Couvrez ce sein que je ne saurais voir.jpg

Couvrez ce sein que je ne saurais voir :
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées (Tartuffe de Molière)

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Alain Joannis (cliquer sur l'image pour accéder à son blog)

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

 

Des saucisses halal, suspectées de contenir du porc, au centre d'une polémique...

 

ET ALORS?!

 

*******************************


HALAL: LES DESSOUS DU BUSINESS [Une enquête de Feurat Alani et Florent Chevolleau]
Reportage diffusé sur Canal + le lundi 11 octobre 2010

Le marché du halal est en pleine explosion. Avec une progression de 15% par an, ce secteur pèse aujourd’hui plus de 5 milliards d’euros (deux fois plus que le bio). Une multitude de produits « autorisés par le Coran » sont apparus dans les grandes surfaces. A Nanterre, un magasin revendique même le titre de « première supérette100% halal ». Pour qu’une viande soit considérée comme « halal », la bête doit être égorgée à la main, la tête tournée vers la Mecque. L’alcool, le porc et ses dérivés sont strictement interdits par le Coran. Plusieurs labels garantissent au consommateur que ces règles de fabrication ont été respectées. Mais les tromperies sont nombreuses sur ce marché peu encadré : faux labels, certificats de complaisance, usines qui tuent les bêtes sans respecter le rite, produits contenant du porc… Feurat Alani a enquêté sur les abus du business islamique.
*******************************

*******************************

*******************************

*******************************

*******************************

Février 2011. L'artiste de rue anglais Nick Walker, spécialiste du graffiti au pochoir, a réalisé une fresque de 4 m de long sur un mur de Paris mettant en scène six femmes portant le voile et représentées en train de danser le french cancan. Sur cette fresque, les femmes portent un voile noir ne laissant à découvert que leurs yeux, mais soulèvent leur jupe et lèvent la jambe, dévoilant jarretières et froufrous aux couleurs du drapeau français, à la manière des danseuses de french cancan. Nick Walker a été invité à Paris par le "Studio 55", galerie spécialisée dans l'art urbain. Dans un communiqué commun de l'artiste et de la galerie, l'œuvre est présentée ainsi: "voile islamique + tradition française = le Corancancan" !

*******************************

******************************* 
Courte mais bonne: 
Un Belge arrive à Paris et demande au chauffeur de taxi:  
-"Vous, les Français, vous avez bien perdu la guerre d'Algérie?" 
-"Oui", répond le chauffeur.
-"Et pourquoi avez-vous gardé tous les prisonniers?"

 ############################

COMMENT ÉVITER LE VIOL EN BANLIEUE?

PORTEZ DE LA VENTRÈCHE (poitrine de porc, salée et séchée, voire fumée) 

############################

La municipalité refuse la viande halal
dans les écoles d'Orange !

Présent sur le marché d'Orange, jeudi 10 mars 2011, comme tous les jeudis depuis 1995, le maire d'Orange a été interpelé par une demi-douzaine de jeunes musulmanes. Celles-ci voulaient savoir s'il était exact que la Ville d'Orange refusait de servir de la viande halal dans ses cantines.

                   Jacques Bompard leur a répondu qu'en effet il n'y avait pas de viande halal dans les  cantines d'Orange et que, de même, il refusait que de la viande halal soit servie  dans l'enceinte des écoles à l'occasion des fêtes de fin d'année. En effet, en juin  2010, les associations de parents d'élèves de deux écoles avaient annoncé leur  volonté de supprimer les saucisses et de les remplacer par de la viande halal. La  municipalité avait clairement annoncé son opposition ce qui avait fait reculer les  responsables de ces associations. 
                 Le maire d'Orange a précisé sa position de la manière suivante: la France est un Etat laïc et une nation riche de 2 500 ans d'histoire et de traditions. S'installer en France impose aux étrangers de respecter la laïcité à l'intérieur des établissements publics comme le sont des écoles, mais également d'accepter les coutumes françaises et non de vouloir les remplacer par leurs propres coutumes. Ceux qui ne peuvent ou ne souhaitent se plier à la loi et aux traditions françaises doivent en tirer la conclusion qui s'impose: aller vivre pleinement leurs propres traditions dans leur pays d'origine. 

############################

 

############################

############################

############################

 

############################

############################

############################

Le magazine féminin du futur

############################

Pas de mosquée saoudienne en Norvège, tant qu'il n'y a pas de liberté religieuse en Arabie Saoudite Par Melba le 19 octobre 2010

          Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d'Arabie Saoudite veulent financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions [d'Euros]. Légalement, ils en ont le droit. Conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l'importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement.
           Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d'approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu'il serait "paradoxal et contre nature d'accepter le financement venant d'un pays qui n'accepte pas la liberté religieuse." 
              Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG: "Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n'approuve pas, mais nous avons profité de l'occasion pour ajouter que l'approbation serait paradoxale tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime.

          "Le Secrétaire d'État Espen Barth Eide est justement en visite en Arabie saoudite et se saisir de la question. "Je constate que beaucoup de mes collègues européens ont le même problème, et la Norvège portera la question devant le Conseil de l'Europe", explique Støre. 
          Le journal: "Cela signifie-t-il une possibilité de restreindre le financement religieux?" 
         Jonas Gahr Støre: "C'est une question que le parlement et le gouvernement devront aborder."

          La réponse du ministère était adressée au centre islamique Tawfiiq, mais le ministre Jonas Gahr Støre affirme que la Alnor faith society, qui veut aussi construire une mosquée dans la ville de Tromsø,  financée par un homme d'affaires saoudien, va recevoir une réponse similaire. 
          La dernière semaine le journal Nordlys a écrit une série deux articles sur la fondation Alnor, dont les titres étaient "Un leader musulman de Tromsø lié à un réseau terroriste" et" Les fondamentalistes islamiques d'Arabie saoudite sponsorisent la mosquée à Tromsø". 
          Le journal: "Est-ce le courant saoudien de l'islam, le wahhabisme, qui est controversé en Norvège ?" 
          M Støre répond qu'il ne juge pas quels sont les courants ou les écoles de l'islam qui doivent s'établir en Norvège. "Nous avons la liberté de religion. Il s'agit de questionner les lois dans le pays d'où vient l'argent."

Source :VG (Norvégien)  via Islam in Europe - Traduction  Bivouac-id.

############################
Les leçons médiatiques de la tuerie de Bagdad
http://www.ripostelaique.com/Les-lecons-mediatiques-de-la.html

Lundi 8 novembre 2010, par Némo

Bagdad - Dimanche 31 octobre [2010], 17 heures, heure locale.

          Un groupe d'hommes lourdement armés pénètre en pleine messe dans la cathédrale Notre Dame du Perpétuel Secours. Un prêtre qui tente de s'interposer est abattu de sang froid. Sept fidèles qui tentent de s'enfuir sont stoppés par une grenade. Bilan final 52 morts et 67 blessés, en majorité des femmes et des enfants, sans compter 5 « moudjahidines »…

          Avez-vous remarqué combien les medias Français sont restés discrets sur ce massacre ? Rien par exemple dans le Monde.fr de lundi. Un article en bas de page dans la plupart des journaux papier. Pour les radios, l'information arrivait bien après le mauvais temps, le réapprovisionnement des stations services ou les embouteillages de la Toussaint. Quant aux télés, elles se sont contentées du minimum syndical, quelques images de la Cathédrale, et le pape filmé à sa fenêtre au Vatican, avec en commentaire « off » une prière pour les victimes, et c'est à peu près tout…

          A croire que 52 chrétiens assassinés et 67 blessés ne sont que remplissage de fin de journal à côté d'une information aussi vitale que le dérapage d'un Jean-Paul Guerlain, qui eut naguère l'honneur de la une de tous les médias de France et de Navarre. 
        Et je ne vous raconte pas les médias Arabes. Sur Al Jazeera, l'information défilait plus vite qu'un TGV en rase campagne, et aussi rarement que les mêmes TGV un jour de grève générale à la SNCF. 
          Quant aux politiques, Français ou Moyen-Orientaux, ils se sont empressés pour la plupart de ne rien dire, ou, s'ils étaient acculés à parler, à exprimer leur tristesse, ça n'engage à rien et ça fait plaisir aux familles ! 
          Maintenant que vous avez lu ce qui précède, fermez les yeux, respirez profondément, et imaginez un scénario identique, mais nous serions en Europe, l'église serait une mosquée, et les victimes des musulmans surpris en pleine prière du vendredi… Vous vous souvenez du barnum après les caricatures de Mahomet ? Et encore, là, il n'y avait pas eu mort d'homme, de femme ou d'enfant. 
              Alors quelles leçons tirer du traitement médiatico-politique de ce massacre ? Au moins trois, pour faire court :

          Primo, pour les médias arabes, qui ne font qu'exprimer la sensibilité de leurs pays respectifs, il est clair que des Arabes Chrétiens ne sont pas vus comme des citoyens comme les autres. Dans les pays Arabes, ce n'est ni le droit du sang, ni le droit du sol qui font la nationalité. Pour être un citoyen Arabe à part entière, il faut être musulman. Sinon, on vous offre trois choix : vous convertir, déguerpir, ou mourir. D'ailleurs, pour ceux qui en douteraient, à part au Liban où une forte minorité chrétienne maronite résiste tant bien que mal, il n'y a quasiment plus de Chrétiens ni de Juifs (en dehors d'Israël, évidemment) au Moyen Orient. 
          Secundo, il est clair que nos médias et nos politiques Français, pris dans le piège du Droit de l'Hommisme à sens unique, de la honte et de la repentance coloniale, sont tétanisés dès qu'il s'agit de s'exprimer sur un événement qui pourrait de près ou de loin avoir un rapport avec une « minorité visible » : comment informer ou condamner le massacre de chrétiens par des musulmans, fussent-ils Islamistes, sans être accusés de mettre dans un même sac islamo-xénophobe l'immense majorité pacifique des musulmans Français et une infime minorité Islamiste sanguinaire et irresponsable ? 
          Tercio, l'Islam des Lumières que l'on essaie de nous vendre en Occident, c'est un roman à l'eau de rose. La réalité d'aujourd'hui, n'en déplaise à nos éternels "concons la joie", elle est bien visible et mesurable au Moyen-Orient, et l'on ne peut que constater qu' il n'y a pas un seul pays musulman qui pratique aujourd'hui la tolérance, l'acceptation de l'autre, la réciprocité… La réalité de l'Islam d'aujourd'hui, c'est l'Islam des "Ténèbres", inscrit dans les lois, us et coutumes de tous les pays musulmans… 
          Je ne dis pas pour autant que tous les musulmans sont extrémistes, je crois au contraire qu'une immense majorité de musulmans n'aspire qu'à vivre paisiblement sa vie et sa foi, à côté des chrétiens, des juifs, des bouddhistes et même des incroyants. Mais la réalité de tous les jours, c'est qu'il y a une minorité de musulmans qui veulent la guerre, jusqu'à l'extermination des infidèles. Et l'Histoire nous montre depuis la nuit des temps que les majorités molles ne gagnent pas devant les minorités dures. 
          Toute la question est là: allons-nous être assez mous, et quand je dis "nous", j'inclus les musulmans de France, pour laisser une minorité fanatique et obscurantiste nous asservir ?

Némo [Extrait du site http://notrejournal.info/]

Commentaire d'Alain Scellier: J'ajoute que les Français ont la mémoire courte car de 1933 à 1939, il y eu une minorité dure, face à une majorité molle tant Outre-Rhin que dans toute l'Europe. On a vu  ce que cela a donné...

############################
Début novembre 2010

HISTOIRE BELGE [à diffuser LARGEMENT en Belgique, en France, en Europe]

          Vous avez dit cris de colère? OU AUX ARMES… Nous nous devons de préserver notre identité culturelle! Félicitations à Joëlle Milquet pour avoir introduit une femme voilée au Parlement, avec, bien sûr, l'approbation de notre cher Di Rupo!

          Quand je pense qu'à Huy, certains hésitaient à placer une statue de Pierre l'Ermite au rond point à la sortie du pont de l'Europe, de peur de choquer la population musulmane de la ville et qu'on a supprimé les garnitures de Noël du Palais de Justice de Bruxelles pour le même motif!

          Nos pères ont lutté contre la peste brune du nazisme et celle du communisme... c'est maintenant au tour du choléra vert (couleur des islamistes). Le clientélisme et le populisme n'ont pas de limites… la connerie encore moins!

          Ils sont devenus fous... 43 mosquées wallonnes ont été reconnues par le ministre wallon des affaires intérieures, Philippe Courard. Pour une communauté, être reconnu signifie que le traitement des ministres des cultes est pris en charge par le ministère fédéral de la Justice.

          Et pendant ce temps là, de plus en plus de familles, d'isolés, de pensionnés n'arrivent plus à se loger, voire à se nourrir décemment. Des autochtones souffrent sans que l'on en tienne compte dans la réalité. Des Wallons, des gens qui souvent cotisent ou ont cotisé au bien-être général avec leurs petits sous. Et dont les parents ont trinqué pour que notre pays soit ce qu'il est.

          Mais est-ce qu'on devient fou chez nous! Je ne fais pas du racisme primaire. J'en appelle au bon sens! Il a fallu cent ans pour que la qualité de la femme soit reconnue chez nous. Et pour que la laïcité soit une règle de société, la religion devenant une affaire aussi respectable que privée.

          Et on va reculer avec des burkas, des tchadors et consorts, on va financer ces trucs-là qui sont des signes extérieurs de la soumission des femmes d'aujourd'hui dans un certain monde qui affronte sans vergogne nos notions si durement acquises sans respecter les normes des pays d'accueil?

          La prison de LANTIN va faire une Mosquée à l'intérieur des lieux! Et payer des tapis de prière! Les gardiens devront accompagner ces fidèles cinq fois par jour à la prière.

          Réveillez-vous, bande d'idiots! Etes-vous devenus fous? Rappelez-vous la Guerre de Troie et ressaisissez-vous, sinon, elle aura bien lieu! C'est insidieusement et sans avoir l'air d'y toucher qu'on sape nos libertés futures! La propagation des normes islamiques radicales est notre péril du XXI ème siècle!

          Je ne suis pas un intolérant ni un raciste! Mais je ne veux pas être un imbécile non plus! Même si pour certains, les voix des Marocains et autres sont si importantes aux élections! Vivons-nous donc dans un pays de fous de Dieu et de la Politique? Il est temps de dire STOP: de quelqu'origine qu'ils soient, c'est aux immigrés de s'adapter à nos us et coutumes et pas l'inverse!!! Faites passer svp…

 

Slate.fr: MONDE - Jeudi 31 mars 2011

Une jeune fille de 14 ans exécutée pour s'être fait violer au Bangladesh



01/10/2010 34 Poster un commentaire

Liens

Voir les articles de la catégorie Culture et société en Thaïlande
Imprimer cet article


Recommander ce blog | Contacter l'auteur | Signaler un contenu | RSS | Blog4ever | Espace de gestion